Critiques : L'homme de Rio, Favela do Paulinho

Michel Wilson

Les aventures violentes auxquelles le héros Driss est confronté aux côtés de son ami Paulinho au sein des favellas de Rio sont très prenantes, et décrites avec virtuosité. L’auteur sait nous faire partager les goûts, les musiques et les sons, les odeurs…

Nicole Chillet

La sensibilité de l'auteur et sa passion pour ce pays offrent au lecteur un voyage coloré aux douces sonorités où l'on ne quitte pas Driss dans ses déambulations dans ce Rio infini.

Brigitte David

Son titre étonne, déroute, entraîne notre imagination sur les routes d’Amazonie au début des années 60, dans le sillage de Jean-Paul Belmondo et Françoise Dorléac … Mais « L’homme de Rio » de Boumé Boubekeur et ses compagnons de France, du Brésil et d’ailleurs ne sont pas des acteurs de cinéma et pourtant l’aventure de leur vie est une invitation à la réflexion et suscite, au fil des pages, curiosité, émotion et tendresse(...). D’aventure en mésaventure, de rencontres en rencontres – parmi lesquelles la rencontre de Paulinho aura une place particulière – Driss parviendra à trouver son chemin et nous le quitterons à regret, émus et heureux d’avoir fait un bout de chemin avec lui … A lire absolument.

Sophie Songe

Il y a beaucoup de sincérité, d'humain, de vie dans ce roman qui nous porte, nous pousse à la découverte avec un regard à la fois critique, tendre et toujours passionné.


Un exceptionnel voyage à découvrir !

Lire son Blog litteraire 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-0

Jonathan RUIMY

Très beau livre. Un véritable voyage et une vrai sensibilité.
Un amoureux du Brésil pour sur. J'ai voyagé tout au long des pages.
 

A lire absolument.

Commentaire Amazon

Cidade Maravilhosa

 

Il avait besoin d’écrire, de raconter, d’aller « au-delà » et ici, il le fait de belle manière en partageant avec nous sa passion du Brésil (qu’il connait bien), en nous faisant découvrir, à travers la vie quotidienne des amis de Driss (le personnage principal du récit) Rio de Janeiro et ses « cariocas », en nous faisant pénétrer dans la « favela do Paulinho » déchirée entre la peur et l’angoisse, le trafic de drogue et les troupes d’élite de la police. 

La violence est ici prégnante, mais l’amitié, la fidélité, la richesse insoupçonnée des amis de Driss, leur générosité, le cadre magnifique de cette ville captivante et de ses lieux mythiques nous rendent ce livre attachant. Boumé Boubekeur signe là son premier roman, une ode à la vie plus forte que la mort.

Elisabeth Slamani

Dès les premières pages, vous êtes en route pour Rio.
Bonne lecture. Bon voyage.
Vous ferez des découvertes sur le pays et sur vous-même peut-être.

Lire son Blog litteraire 

Ce petit mot pour vous dire que j'ai beaucoup apprécié le livre de Boumé Boubekeur "l'Homme de Rio", livre qui nous emporte dans une belle promenade dans la ville de Rio et nous fait rencontrer des personnages attachants, dans une ambiance parfois drôle, triste aussi, mais toujours intéressants.

Marie-Josèphe Canquery

@Cathy_lit_et_sort_aussi

Merci à Boumé Boubekeur pour l’Homme de Rio (premier tome de @faveladopaulinho) et pour ce voyage au Brésil et à Rio en particulier.

Pour moi qui ai eu la chance de visiter Rio, j’ai retrouvé l’atmosphère, l’ambiance de cette ville.

Un voyage donc avec l’apprentissage de la langue puisque quelques mots sont glissés dans le cours de la lecture (traduction en fin de livre pour ceux qui auraient des difficultés).

On découvre tous les aspects du Brésil, le coté Copacabana, les plages, la population aisée, les restaurants les fêtes mais aussi le coté plus sombre avec les favelas, les trafics de drogue, les armes.

Une immersion complète. 

Blogueuse littérraire

Belle promenade dans Rio, livre attachant et intéressant. J'ai passé un très bon moment en le lisant